Projet sélectionné au Prix d’Architecture et des Espaces en Bretagne 2022   https://vote.architecturebretagne.fr/

photographies ©Pascal Leopold

 

Dans le cadre d’un projet global de maisons en bande, madame N. acquiert ce terrain de 7m de large sur 22m de long. Le quartier est dense, peu d’intimité pour ces maisons qui doivent s’implanter sur d’étroites bandes orientées nord sud. Les urbanistes imposent le garage au sud mais l’entrée/adressage au nord, à l’opposé. Un contexte difficile auquel s’ajoutent des contraintes de fonctionnement bloquantes ainsi que le budget de la construction, maîtrisé, à l’image du nouveau quartier dont l’objectif est de permettre à des familles d’accéder à la propriété pour se loger, à coûts maitrisés.

La maison est un volume très simple, qu’on aurait creusé. Le parti pris audacieux de créer une bande de jardin, au sein même de la parcelle déjà étroite, est né de la volonté d’offrir à l’habitant une intimité le long de cette faille. Cette espacement permet également de circuler à l’extérieur en plaçant l’entrée de la maison au centre. La façade toute en longueur est sculptée et joue avec les dedans-dehors, l’abri voiture et vélos sont totalement intégrés à cette façade continue. Pour les passants, cette interruption offre une nouvelle perspective.

Le choix du bleu pour l’enduit enrichit la lecture des façades, rend unique le volume, harmonieusement avec le bois choisit pour les fenêtres. Les pièces de vies sont à l’étage, configurées en enfilade, se prolongeant à l’extérieur sur une terrasse au sud : les vues sont lointaines pour l’habitant, au delà des maisons mitoyennes. Au rez de chaussée les chambres des grands enfants peuvent être indépendantes. La faille sera végétalisée, le choix des plantations se fera après quelques temps de vie dans la maison pour s’adapter au mieux. Des végétaux sur la terrasse serviront de filtre aux regards.

Le volume simple, les matériaux locaux, au maximum laissés bruts, le minimalisme ( sols en béton poncé, plafonds laissés en béton brut au rdc, cloisons minimum à l’étage) en font un projet simple et réversible, économe, sans technicité particulière ou domotique complexe.